Archives de Tag: Photographie

Les mots et les images ont la parole!

Poster un commentaire

novembre 19 2012 · 19:37

L’Alerte incendie de Sandrine Roudeix au collège Pierre Semard à Bobigny !

Pour son acte inaugural au collège Pierre Semard de Bobigny, Sandrine Roudeix crée la surprise.  

Dans un scénario dont seuls les artistes ont le secret, elle a  réussi à attirer tous les collégiens  autour d’elle: Ce matin, 05 octobre, il est  09h30 quand sonne une alerte incendie. Les élèves, encadrés par leurs profs, surgissent de toutes parts et accourent  sous le préau. La consigne de sécurité respectée, les uns et les autres se demandent  dans quel local se situe le foyer d’incendie.  Mais, rien n’indique le moindre départ de feu. C’est alors que, dans cette agitation, Sandrine monte sur une table et se met à lire à haute voix un extrait de son livre « Attendre », édité chez Flammarion.  Surprise et  curiosité se mêlent dans les expressions de visage  des ados. Ceux qui entourent l’artiste du haut de ce plateau de fortune sont visiblement scotchés. Les autres, au fond, voudraient  bien entendre ce qu’elle lit, mais n’y  arrivent pas. Pour cause, la sono, improvisée ce matin, fait des siennes. Qu’importe, Sandrine fera sans. Quitte à se casser les cordes vocales. Ne s’est elle pas fixée pour objectifs, entre autre, d’aider les collégiens, notamment ceux de sa classe de résidence à « mieux se cerner et s’appréhender… », bref  à prendre confiance en eux ?  Donc, il en faudra plus pour la décourager.  Elle est totalement investie dans sa mission et ira jusqu’au bout de sa lecture, gratifiée par des vifs applaudissements à la fin.

Sandrine Roudeix lisant à haute voix un extrait de son livre « Attendre »( Flammarion). Crédit photo / Léon Kharomon

Star malgré elle

Un quart d’heures s’est écoulé depuis l’alerte incendie. Il y a pas eu feu, mais de la culture vive en lieu et place.  Elle est à peine  rentrée dans son bureau  que des collégiens viennent lui solliciter des autographes. Difficile d’échapper au star-système. Même si le secret a été bien gardé par  sa classe de résidence, il est certain que, juste après la fausse alerte incendie,   les langues se sont déliées à Pierre Semard. « C’est la photographe de grands journaux, dont  l’Equipe Magazine, » se sont ils dit. « Elle photographie des stars du foot !, s’étonne une jeune fille, c’est classe, ça fait rêver ! ».Oui, ça fait rêver, mais Sandrine garde les pieds sur terre. Ici, au Collège, elle va travailler sur l’identité. Un défi à relever dans cette « ville-monde » qu’est Bobigny où l’identité se décline au pluriel, si pas à l’infini. Ces ados qui veulent découvrir le monde, en sont parfois bouleversés par sa complexité, comment les aider à se retrouver d’abord eux-mêmes. A cerner leur propre identité qui détermine aussi leur personnalité et leur caractère. Comment les emmener à s’accepter tels qu’ils sont et à assumer le regard des autres. ?

100 portraits photo

Comment  va-t-elle s’y prendre ?  Par la photographie couplée avec la littérature. Pour une classe de 25 élèves, Sandrine va réaliser 100 portraits photos légendés avec des textes écrits autant par elle que par les élèves. A travers  4 planches, chaque élève sera  « vu » en texte et photo par l’artiste, par lui-même et par ses collègues de classe. Ce sera un travail évolutif du début à la fin de l’année.  Le but est de «faire réfléchir les élèves sur l’évolution, la maturation et l’affirmation de l’identité d’un enfant qui devient adolescent, affirme t-elle, on travaillera aussi sur la subjectivité de l’identité de chaque adolescent dans le regard d’un autre adolescent pour voir ce que cela implique comme regard sexué et regard projeté ». Ce travail de réflexion sera couronné par une exposition en juin 2013 à la médiathèque de Bobigny, avec des photos et des textes qui seront lus à haute voix par des élèves le jour de l’inauguration.

Sandrine Roudeix collabore en tant que photographe régulière au Figaro Magazine, au Point, à l’Express et à l’Equipe Magazine. Comme écrivain, elle compte  à son actif deux romans, deux livres de photos et une monographie. En fait, son travail a toujours consisté à scruter  l’image par le texte et vice-versa. Elle compte publier en 2013 un roman sur une femme qui écrit sur une femme photographe et un livre de photos en tant que femme photographe qui photographie des femmes écrivains.

Léon AWAZI  KHAROMON

Poster un commentaire

Classé dans Sandrine Roudeix