Archives de Tag: Collège Jean Moulin

…Et si on dessinait la classe idéale!

Studio Brichet-Ziegler au collège Jean-Moulin à Montreuil

«C’est moi qui ai imaginé le bureau du prof. ici , il y a un côté pour les bavards .Les jours de contrôle, pour ne pas tricher, on les mets devant le prof…. Et là, il y a un rangement pour les  classeurs, les feuilles de contrôle , et là, il y a une petite poubelle  ». Kautar Benamar, élève en 3ème Segpa au collège Jean-Moulin à Montreuil , est fière de nous montrer  son dessin.  C’est une élève qui ne manque pas d’idées.  Elle en regorge. Parfois, ça déborde.  Peu importe que ses collègues se moquent de son idée d’ajouter au bureau du prof des « lumières…sombres ».  Il en faut plus pour la décourager. Elle précise : «  En fait,  j’ai rajouté un truc qui sert à rien, mais j’aime quand même : la lumière qui défile sur la table du professeur,  une lumière sombre et discrète, vert foncé, bleu foncé, que des couleurs foncées… ».  Intarissable, Kautar !

Studio Brichet

Pierre et Caroline modélisent des projets en 3D pour rendre le mobilier scolaire plus convivial ( Crédit photo : Léon Kharomon)

Nous  l’avons rencontrée ce jeudi 21 février  lors d’un atelier animé par Caroline Ziegler et Pierre  Brichet dans le cadre de leur résidence in situ dans ce collège du 93.  Aujourd’hui, il est question de peaufiner ce bureau de prof qu’ensemble avec les élèves, ils ont imaginé.  « Le sujet étant le mobilier scolaire, on leur a d’abord demandé  ce qu’étaient leurs idées, ce  qu’ils aimeraient changer, » nous explique Caroline Ziegler.  Ils voulaient par exemple  avoir un élément pour accrocher le cartable, il y a en qui ont proposé d’avoir une petite poubelle sous la table  pour éviter de se lever toutes les cinq minutes ; d’avoir un porte-manteau sur leurs chaises pour éviter que le manteau  s’accroche sur les dossiers ; des petites poches de rangement pour pouvoir mettre ses affaires. Un rangement pour les stylos, les cahiers et les livres… «  En gros, on a fait un brainstorming »

Les élèves ont essayé de dessiner en fonction de leurs idées.  A partir de cette « matière  brute », les deux designers ont commencé à dessiner véritablement. D’abord la chaise. En fonctionnant comme  si les élèves étaient des  clients qui avaient passé commande. 5 formes différentes de chaises leur ont été ensuite proposées en tenant compte du  coût et de la solidité. Il fallait s’évader un peu de ce style tout en gardant à l’esprit certaines contraintes , tel que le coût de fabrication, pour que le projet soit réalisable un jour.

Une entreprise de mobilier scolaire a accepté d’être partenaire pour  réaliser des prototypes. « On est resté sur du tube métal, du contre-plaqué pour les dossiers,… en essayant d’emmener des formes un peu plus surprenantes, plus dessinées que les chaises classiques » souligne Caroline. Pour elle, il faut  emmener un peu du domaine de l’habitat dans l’école.  On peut  imaginer aussi des accessoires qui peuvent s’ajouter à cette collection comme des coussins sur les chaises. Il y a eu pas mal de demandes de coussins  par les élèves qui pensent que ça donne envie de travailler et permet d’avoir moins mal au dos. Au final,  il y aura la chaise et  le bureau  de l’élève, le bureau du prof, l’armoire du rangement, plus  un grand panneau d’affichage pour personnaliser un peu la classe, par exemple y ajouter une petite étagère où élèves et professeurs pourront déposer  des bouquins. On y a  prévu aussi une horloge. L’idée est que ce panneau soit en textile, 3 ou 4 mètres de long pour habiller le fond de la salle et lui apporter une bonne  acoustique capable d’absorber un peu le bruit, sans que ça se voie.

Studio Brichet élève Kautar

Kautar rêve d’un bureau de prof avec plein de lumières et une place pour surveiller les tricheurs ( crédit photo : Léon Kharomon)

A propos du nom que va porter la collection, Pierre demande à ses apprentis designers d’y penser déjà. Et pas n’importe quel nom. Il veut un nom qui ait du sens. Qui raconte un peu l’histoire de cette collection.  « Un nom stylé, quoi ! » commente Kautar. Elle, rêve sans doute de ce jour où leur collection sera présentée au public. D’abord à Jean-Moulin, puis en dehors du collège. Plus précisément à Pantin, aux Designer’s Days, une grande rencontre de spécialistes de cette discipline.

A la découverte du design

Le design, une discipline encore peu connue du grand public, même si nombre d’objets qui nous entourent  et que nous utilisons au quotidien sont les fruits de l’imagination  des designers.

Aussi donc, il n’était pas facile de gagner l’enthousiasme des élèves pour ce projet.  L’euphorie  suscitée  par les beaux meubles de jardin exposés  dans la cour du collège le jour de l’acte inaugural est bien passée. Ils ont retrouvé le train-train quotidien du collège et son mobilier pas toujours joyeux.   C’est ainsi que Pierre et Caroline les ont emmenés à la découverte de cet art à travers des expositions dans des galeries.

« On a fait une sortie  dans le Marais pour une exposition dans une galerie avant les vacances de Noel » se souvient  un élève. « C’était super, toutes ces lumières ! »  Les deux artistes voulaient en fait montrer à la classe de référence ce qui se fait en design sous différentes approches, selon les formes d’objets. La semaine dernière, c’était au tour des arts décoratifs avec des chaises remontant du Moyen-âge jusqu’aux années 80. Chaque visite étant suivie de discussions en classe. Au retour des vacances d’hiver, ils vont travailler sur les prototypes de modèles sélectionnés.  Peu à peu, Pierre et Caroline tentent d’inoculer le virus du design au collège Jean Moulin. L’idée étant de rendre une salle de classe  un peu plus sympathique, personnalisée, et  que l’ambiance soit plus à l’image de leur univers d’adolescent. Qu’il y ait des couleurs et des matières un peu plus chaleureuses.

Léon KHAROMON

 

Poster un commentaire

Classé dans Studio Brichet-Ziegler